L’inauguration d’une station de dessalement d’eau de mer à Guergarat pour le développement des régions du sud.

0
40

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, a donné le coup d’envoi de l’exploitation de la station de dessalement d’eau de mer au poste frontière de Guergarat (région d’Oued Eddahab), pour marquer le 48e anniversaire de la Marche Verte.

Cette station, dont le lancement a été effectué par M. El Hafidi, en présence du gouverneur de la région d’Oued Eddahab, Abderrahman Al-Jouhari, et du directeur général de l’Agence pour la relance économique et sociale des régions du sud, Jabran Reklaoui, s’inscrit dans le cadre de la poursuite des projets structurants de l’ONEE dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Ce projet, dont le coût total s’élève à 30 millions de dirhams, financé par l’Agence pour la relance économique et sociale des régions du sud (26 millions de dirhams) et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (4 millions de dirhams), comprend la réalisation et l’équipement d’un nouveau puits et d’une station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de 432 mètres cubes par jour, la construction d’un réservoir élevé d’une capacité de 200 mètres cubes, ainsi qu’un réseau de distribution sur 5 kilomètres.

Le projet comprend également une deuxième phase concernant la réalisation d’un réseau de distribution d’eau potable, dont les travaux sont prévus de commencer en 2024.

Conscient de la nécessité de suivre le développement en cours dans les régions du sud, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable a réalisé une série de projets structurants dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement liquide, répondant à la demande croissante de ces services essentiels.

Le budget d’investissement total de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable dans ces domaines s’est élevé à 8,7 milliards de dirhams au cours de la période allant de 1975 à 2023.

En ce qui concerne les perspectives de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable jusqu’en 2027, il est prévu d’investir un montant total de 2,9 milliards de dirhams dans les régions du sud en ce qui concerne l’eau potable et l’assainissement liquide.

Ces projets structurants de l’Office répondent aux besoins croissants en eau potable et en services d’assainissement liquide, compte tenu de la dynamique économique et sociale que connaissent les régions du sud du Royaume, contribuant ainsi au rayonnement de ces régions tant au niveau national que continental.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici