Les NFT font les grands titres de l’actualité. De nombreux projets sont associés à des oeuvres d’art numériques et authentifiées. Les plus populaires atteignent des millions d’euros.

0
332

Ils s’appellent CryptoPunk, Mutan Ape ou encore EtherRock et ce sont aujourd’hui des oeuvres d’art numériques qui s’échangent à plusieurs millions d’euros. Depuis quelques mois, un vent d’euphorie souffle sur le marché des NFT (non fungible tokens). Riches entrepreneurs du monde des crypto-monnaies mais aussi sociétés plus traditionnelles se battent pour saisir ses oeuvres d’art uniques.

Alors que les NFT ont longtemps été considérés comme une bulle, toujours plus de monde s’intéresse au projet. Eminem, le PSG, Facebook, Damian Hirst, Budweiser ou encore Visa ont officialisé des projets autour des NFT. Ces tokens permettent de garantir l’authenticité et la rareté de productions numériques.

La France impliquée dans les NFT

Parmi les projets français les plus en vogue, on peut citer la plateforme Sorare qui permet d’acheter et vendre des cartes numériques de joueurs de football. Cette version numérique des cartes Panini connait un immense succès, la société française ayant réussi à convaincre tous les plus grands clubs européens (PSG, Real Madrid, Juventus, Bayern Munich) de participer au projet.

D’autres projets sont en cours de lancement à l’instar de la Panda Dynasty qui offre une série d’oeuvres numériques (des pandas) sous forme de NFT. Comme à chaque fois, les premiers arrivés seront les premiers servis. Il y a quelques jours, une pré-vente a déjà vu des centaines de ces pandas partir en quelques minutes. Pour la vente officielle, il faudra donc mettre son réveil samedi soir à 23h00 pour essayer d’acquérir d’un des 8 888 pandas mis en vente (0,05 ETH par unité, soit 165 euros) via le site du projet.

Vous pourrez ensuite revendre les NFT (que ce soient les NFT Panda Dynasty ou les CryptoPunk pour les plus riches…) sur le marché secondaire – et notamment sur la plateforme Opensea.io qui est la référence pour ces actifs. Au mois d’août, ce sont plus de 1,9 milliard de dollars de NFT qui ont changé de main via cette dernière. Ces projets communiquent avant tous sur les réseaux sociaux – et notamment via des groupes privés sur Discord.

La majeure partie de ces projets s’appuient sur la blockchain Ethereum pour garantir l’unicité et la propriété des transactions. Avec la croissance du marché, le cours de l’Ether s’est lui aussi envolé : c’est avec cette crypto-monnaie que sont réglés ces NFT.  A l’heure actuelle, l’Ether culmine à son record historique – proche des 4 000$. Les alternatives à cette blockchain connaissent aussi une forte poussée : Solana (n’hésitez pas à lire notre tutoriel sur comment aheter du Solana), Cardano ou Polkadot enregistrent une croissance tonitruante depuis des mois.

Bulle ou réalité ? On aurait tendance à partir pour le premier. En effet, le buzz autour de ces actifs numériques a fait s’envoler le prix de tous les NFT. En quelques jours, certains collectionneurs ont pu multiplier leur mise par 1 000. Mais attention, l’inverse est également possible…

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici