Le Secrétaire général de l’ONU appelle à un cessez-le-feu à Gaza et met en garde contre une catastrophe humanitaire.

0
43

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, mettant en garde contre la transformation du territoire en « cimetière pour les enfants ». 

Guterres a souligné l’urgence d’un arrêt immédiat des hostilités, compte tenu de la montée de la catastrophe humanitaire dans la région. Il a souligné que le passage de Rafah seul ne pouvait pas répondre aux besoins croissants en aide humanitaire, et a plaidé pour l’augmentation des approvisionnements en nourriture, en eau et en médicaments à Gaza. La protection des civils a également été mise en avant dans ce contexte.

Guterres a exprimé sa solidarité avec les victimes des attaques contre l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient (UNRWA), soulignant la nécessité de mettre fin à la violence et d’élargir l’aide humanitaire.

Il a souligné l’importance de la coopération internationale pour mettre fin à l’escalade actuelle et contribuer à la résolution de la crise à Gaza, tout en soulignant que la situation était devenue plus qu’une simple crise humanitaire, menaçant l’humanité dans son ensemble.

Guterres a également condamné le meurtre de nombreux journalistes et travailleurs des médias à Gaza, soulignant l’importance de protéger les journalistes en zones de conflit.

Le Secrétaire général a conclu son appel humanitaire en appelant à la collecte de fonds pour aider les Palestiniens à Gaza et dans d’autres régions, soulignant l’importance de fournir du carburant aux hôpitaux de Gaza pour garantir la vie des patients, y compris les nouveau-nés.

Il a souligné que la solution à cette crise exigeait un arrêt immédiat des hostilités, le respect du droit international humanitaire et un soutien humanitaire aux personnes touchées.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici