Le plus violent séisme au Moyen-Orient depuis 1939: en Turquie et en Syrie plus de 650 morts, des secousses ressenties à Beyrouth

0
108

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé lundi le sud de la Turquie et la Syrie voisine, faisant plus de 600 morts dans les deux pays et de très importants dégâts, dont plus de 900 bâtiments qui se sont effondrés, selon de premiers bilans. Au moins 284 personnes ont été tuées en Turquie dans sept différentes provinces, et au moins 386 autres ont perdu la vie en Syrie. Plus de 2 300 personnes ont été blessées dans les deux pays, tandis que des milliers de personnes sont encore coincées sont les décombres.

« Au nom de tous les citoyens d’Israël, j’adresse mes condoléances aux citoyens de Turquie dans les moments difficiles qu’ils traversent suite au tremblement de terre qui a frappé notre région. A la demande du gouvernement turc, j’ai donné des instructions à toutes les autorités pour qu’elles se préparent immédiatement à fournir une assistance médicale, un sauvetage et des secours. Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense sont déjà en contact avec leurs homologues et dans les prochaines heures, nous ferons partir une délégation »

L’Union européenne a envoyé des équipes de secouristes en Turquie a annoncé le commissaire européen à la gestion des crises Janez Lenarcic : « Nous avons activé le mécanisme de protection civile de l’UE (…) Des équipes des Pays-Bas et de Roumanie sont déjà en route », a tweeté le responsable européen. Cette aide répond à une demande de la Turquie, a précisé un porte-parole de la Commission européenne.

Le bilan des victimes en Syrie du séisme, dont l’épicentre se situe en Turquie, est monté à 147 morts dans les zones rebelles selon les secouristes, qui font également état de plus de 340 blessés.

« Cent quarante-sept civils sont morts et plus de 340 blessés selon un bilan provisoire, dans la province d’Idleb et les environs d’Alep », dans le nord du pays, ont annoncé les Casques blancs sur Twitter, ajoutant s’attendre à une « hausse importante » du nombre de victimes, « des centaines de familles se trouvant encore sous les décombres ».

Le tremblement de terre qui a frappé la Syrie et la Turquie dans la nuit de dimanche à lundi est l’un des plus violents mesurés au monde ces dernières années, et le plus fort au Moyen-Orient et en Turquie depuis 1939. Le nombre final de morts et de blessés pourrait être beaucoup plus élevé. Selon l’institut géologique des États-Unis, le tremblement de terre a probablement fait un millier de morts, et le nombre de victimes pourrait même atteindre 10 000.

I24NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici