Le PAM restera au gouvernement, message direct de Abdellatif Ouahbi

0
72

Abdellatif Ouahbi, Secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a profité de la réunion, ce samedi, du Parlement de son parti pour adresser des messages directs et indirects à toutes les parties, afin de clarifier plusieurs questions et dossiers qui ont fait débat ces derniers mois.

Dans le volet politique de son intervention devant les membres du Conseil national du PAM, Ouahbi a tenu à souligner la position claire du parti quant à sa décision de maintien au sein du gouvernement, qui a fait l’objet de débats et de discussions dans les sphères politique et médiatique récemment.

Le PAM continue de faire partie du gouvernement actuel et restera son plus grand partisan, avec responsabilité et éthique, a-t-il assuré, insistant que le parti du tracteur restera l’un des partis les plus fidèles et engagés au sein de l’alliance gouvernementale, et l’un des plus disciplinés envers la constitution, les décisions gouvernementales et le respect de l’institution de la présidence du gouvernement.

Lors du 27ème Conseil national du PAM, ce samedi à Salé, où l’ex patron du parti Ilias El Omari a brillé par son absence, Abdellatif Ouahbi a salué «le dynamisme que connaît le parti sur la scène politique (renouvellement des structures régionales et des associations parallèles des jeunes et des femmes)», promettant un avenir radieux en 2026 au parti s’il continue sur cette voie.

Très discret avec la presse à cette occasion, à l’instar de la présidente du Conseil du parti Fatima Zahra Mansouri, Abdellatif Ouahbi n’a pas précisé s’il briguera un nouveau mandat à la tête du parti ou non. Mais, selon des indications obtenues auprès de certains militants, le secrétaire général a récemment exprimé son vœu de «partir».

Dans son allocution, le ministre de la Justice a aussi critiqué «les réseaux sociaux ainsi qu’une certaine presse dont le professionnalisme laisse à désire», dénonçant les attaques dont il a fait l’objet au sujet «des libertés, des droits de la femme et du Code de la famille». Sur la marche du parti, il a déclaré «qu’il refusera toujours les allégeances envers les individus au sein du parti», en référence aux récentes mesures disciplinaires qu’a prises le bureau politique.

Par ailleurs, le SG du PAM a également adressé un message aux militants du parti, critiquant ceux qui ont abandonné ou fait preuve de surréalisme, ainsi que ceux qui manquaient de sérieux et de responsabilité. Il a défendu les mesures disciplinaires strictes prises par le Bureau politique pour faire face à ces comportements, en faisant référence à l’expulsion d’un parlementaire et à la suspension de trois autres.

Ces décisions reflètent la véritable appréciation de la charte fondamentale du parti, la mise en œuvre correcte des valeurs d’intégrité du travail partisan et l’image du PAM en tant que parti des institutions, a affirmé Ouahbi qui a souligné l’importance de respecter l’intelligence des militants, d’honorer les engagements, de pratiquer la politique avec sérieux et abnégation, et d’être fidèle à la patrie et à l’intérêt supérieur du parti et de ses institutions.

Il a dans ce sens annoncé que la direction du parti décidera d’autres mesures disciplinaires, basées sur une étude approfondie, afin de renforcer le parti et de le protéger. Ces décisions, a-t-il estimé, permettront au PAM d’être un parti fort sur la scène nationale, respecté en tant que groupe de militants fidèles et respectueux de leurs engagements, et de préserver les valeurs fondamentales du parti.

Pour conclure, Ouahbi a également précisé que le temps de la loyauté envers les individus et les puissants au sein du parti est révolu, et que le temps est venu de faire du parti, de ses institutions et de ses tâches, une maison sûre contre l’opportunisme et l’intérêt personnel étroit, au détriment de l’intérêt de la patrie et du parti.

Médias

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici