Le Ministre Abdellatif Ouahbi rend hommage à Ahmed Chaouki Benyoub : Un Pilier des Droits de l’Homme et de la Justice.

0
56

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a exprimé ses condoléances suite au décès du regretté Ahmed Chaouki Benyoub. Le ministre Wahbi a qualifié le défunt de courageux défenseur, dévoué aux causes des droits de l’homme et d’un responsable national hautement compétent. Ces paroles émouvantes ont été prononcées lors de la cérémonie commémorative qui s’est déroulée à la Bibliothèque nationale de Rabat le jeudi 2 novembre 2023.

Le ministre Ouahbi a choisi de débuter son discours en témoignant que feu Ahmed Chaouki Benyoub était l’un des principaux militants des droits de l’homme au niveau national. Il a joué un rôle majeur dans la définition de la période moderne de l’histoire des droits de l’homme au Maroc. À cet égard, Wahbi a déclaré de manière éloquente : « Je suis convaincu que des mots et des expressions ne pourront jamais rendre hommage à la hauteur de notre ami et cher frère. »

Poursuivant son discours en hommage à Benyoub, qui occupait le poste de délégué ministériel aux droits de l’homme, le ministre de la Justice a expliqué : « Il est vrai que la mort est un moment difficile, où les mots disparaissent et où la langue est impuissante. C’est pourquoi je vais évoquer quelques faits gravés dans nos mémoires, en commençant par là où le défunt a rejoint sa dernière demeure ». Le ministre a partagé ses réflexions sur ses responsabilités en tant que ministre de la Justice et responsable politique au sein de la délégation ministérielle des droits de l’homme. 

Il a ajouté : « Je me suis interrogé sur les aspects de la supervision des droits de l’homme et de la politique que je pourrais exercer sur un militant des droits de l’homme chevronné, un homme de loi accompli, un combattant infatigable… C’est pourquoi, sans hésitation, j’ai émis un décret dès le lendemain de la publication du décret des compétences, dans lequel j’ai délégué toutes les compétences de la délégation ministérielle des droits de l’homme à feu Ahmed Chaouki Benyoub. »

Le ministre a également mis en avant les contributions du défunt en jetant un regard serein sur la page douloureuse du passé des violations des droits de l’homme dans notre pays. Il a contribué à orienter collectivement notre pays vers un avenir radieux, en rompant avec les violations passées des droits de l’homme grâce à ses efforts au sein de la Commission de réconciliation et de justice. Il a également joué un rôle clé dans la promotion des droits de l’enfant en tant que conseiller au sein de l’Observatoire national des droits de l’enfant et en tant que conseiller auprès de diverses institutions et organisations régionales et internationales œuvrant dans le domaine des droits de l’homme.

Le ministre a exprimé sa gratitude pour la sincère contribution du défunt au domaine des droits de l’homme, et il a salué son précieux service national. Il a également souligné l’importance de l’expérience de la réconciliation et de la justice qu’il a dirigée sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le protège. Le ministre a insisté sur le fait que le défunt avait apporté fièrement sa contribution au service de son pays, avec un engagement fort en faveur de la justice, de l’équité et de l’égalité.

Le ministre a conclu son discours commémoratif en disant : « Cher Benyoub, les droits de l’homme ne seront jamais un gain un jour, mais restent un sujet de conflit aussi longtemps qu’il y aura de l’humanité. Par conséquent, il n’y a pas de fin heureuse pour une histoire tragique, alors repose en paix, car tu as accompli ton devoir avec intégrité, et c’est le rôle de nous tous.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici