Le Maroc invité à un sommet Emirats, Etats-Unis, Bahreïn en Israël

0
215

e Maroc ainsi que les Etats-Unis, les Emirats arabes unis et Bahrein, se retrouveront pour une rencontre annoncée comme « historique » en Israël. Le sommet est d’ordre diplomatique et a été organisé à l’occasion de la visite du chef de la diplomatie américain Antony Blinken. 

Les liens entre le Maroc et ses partenaires continuent de se renforcer et doivent être à nouveau être au menu d’un sommet organisée par le ministre israélien des Affaires Etrangères, Yair Lapid qui a voulu saisir l’occasion d’une la visite prévue du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken pour organiser une « série de rencontres diplomatiques ».

Ce sommet entre alliés de la région MENA, est annoncée comme « historique » par Israël, étant donné qu’elle regroupe pour la première fois, 3 pays ayant normalisé leurs relations avec l’Etat hebreu, dont le Maroc qui a repris ses liens diplomatiques avec Israel.

Il s’agit de la première rencontre diplomatique du genre en Israel depuis 2020, et elle s’inscrit dans le cadre de la tournée du chef de la diplomatie américaine dans la région (qui commence samedi) à un moment délicat de l’histoire où les Occidentaux s’écharpent avec la Russie au sujet de l’Ukraine et où les Etats-Unis cherchent à stopper la dépendance des Européens à l’énergie russe.

« A l’invitation du ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid, ce dimanche et lundi, un sommet diplomatique historique se tiendra en Israël », ont indiqué les service de M. Lapid dans un communiqué
qui indique que « le secrétaire d’Etat américain et les ministres des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, du Maroc et de Bahreïn arriveront en Israël pour une série de rencontres diplomatiques ».

La rencontre doit certainement aborder le sujet du conflit israélo-palestinien, de l’Iran également, un pays ennemi pour Israël et les monarchies du Golfe. Dans le cas du Maroc, la république islamique d’Iran est un sujet d’inquiétudes du fait de son soutien armé au groupe séparatiste polisario.

Antony Blinken est aussi attendu au Maroc et en Algérie dans le cadre de sa tournée, au moment où les deux pays sont en brouille diplomatique depuis que l’Algérie a renforcé son discours de haine vis à vis du Maroc à travers des interventions du président algérien Abdelmadjid Tebboune, décidé unilatéralement de ne pas renouveler le gazoduc GME, de cesser toute activité économique avec le Maroc et de rompre ses relations diplomatiques, sans apporter des raisons tangibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici