Le Hezbollah tire des dizaines de missiles en réponse à l’assassinat par Israël d’un de ses combattants

0
12

Le Hezbollah a déclaré dimanche avoir bombardé la base de Nimra, à l’ouest de Tibériade, avec des dizaines de roquettes Katioucha, en réponse à l’assassinat perpétré hier par l’armée israélienne dans la Bekaa, à l’est du Liban.

Le Hezbollah a rapporté que ses combattants avaient ciblé le matériel d’espionnage sur le site des moines israéliens, confirmant qu’un coup direct avait été obtenu.

Des sirènes ont retenti dimanche matin dans certaines zones du nord d’Israël pour la première fois depuis le début des affrontements frontaliers.

L’ambulance israélienne a signalé qu’une personne avait été grièvement blessée dans la région de Kfar Zeitim à la suite d’incendies qui se sont déclarés à proximité de Tibériade suite aux tirs de missiles du Hezbollah.

Cette escalade intervient après qu’une frappe aérienne israélienne a visé hier samedi une voiture dans la ville de Shaath à Baalbek dans la région de la Bekaa à l’est du Liban, à la suite de laquelle le Hezbollah a annoncé la mort d’un de ses soldats lors d’affrontements frontaliers, portant le bilan à 361.

De la fumée s’élève après un raid israélien sur le sud du Liban (Anatolie)

20 missiles

De son côté, la correspondante d’Al Jazeera a confirmé l’explosion de missiles intercepteurs israéliens dans l’espace aérien des villages frontaliers du sud du Liban.

D’autre part, l’armée d’occupation a déclaré avoir surveillé environ 20 lancements de roquettes et de missiles depuis le sud du Liban vers la Basse Galilée au cours de la dernière heure, indiquant que certains d’entre eux ont été interceptés avec succès. Pendant ce temps, la chaîne israélienne 12 a confirmé qu’au moins sept interceptions avaient été surveillées dans la région de Basse Galilée.

Au sud du Liban, un correspondant d’Al Jazeera a rapporté que l’artillerie israélienne avait bombardé la périphérie des villes de Yaroun et Marous al-Ras.

Elle a déclaré que des avions israéliens avaient attaqué les villes d’Aita al-Shaab et de Maaroub, dans le district de Tyr, au sud du Liban.

Depuis le 8 octobre 2023, la frontière israélo-libanaise est le théâtre d’intenses tensions et d’échanges de tirs intermittents entre l’armée israélienne d’une part, et le Hezbollah libanais et les factions palestiniennes d’autre part, qui ont fait des morts et des blessés des deux côtés.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici