L’abondance du bétail en Somalie ne limite pas le prix des sacrifices

0
38

En Somalie, le marché du bétail connaît une augmentation significative des prix à l’approche de l’Aïd Al-Adha, et cela est dû à l’augmentation de la demande intérieure et des exportations vers les pays du Golfe et au-delà. La Somalie, qui possède un énorme cheptel, propose cette année des agneaux, des moutons, des vaches et des chameaux à des prix élevés.

Selon le rapport de l’Agence Anadolu, les agneaux et les moutons sont vendus à des prix compris entre 130 et 200 dollars par tête, tandis que les prix des vaches et des veaux varient entre 400 et 700 dollars, et les chameaux sont considérés comme les plus chers, à des prix compris entre 1 076 et 1 115 dollars. Ces coûts élevés pèsent lourdement sur le budget de nombreuses familles, surtout compte tenu des retards de salaires et des conditions économiques difficiles.

Les citoyens des grandes villes ont de bonnes opportunités d’acheter des animaux sacrificiels en raison de la grande disponibilité de bétail provenant des villages voisins, mais les prix élevés augmentent les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Les exportations importantes vers l’étranger, notamment vers l’Arabie saoudite et les pays du Golfe, contribuent à accroître le coût des sacrifices, ce qui affecte fortement les prix sur les marchés locaux.

Les organisations caritatives qui achètent du bétail pour distribuer de l’aide jouent également un rôle dans l’exacerbation de la hausse des prix, ce qui rend le processus d’achat d’animaux sacrificiels difficile pour de nombreux habitants, en particulier pour ceux qui dépendent économiquement de la vente de leur bétail à cette période de l’année pour réaliser d’importants profits.

Malgré ces difficultés, l’Aïd al-Adha reste une opportunité rentable pour de nombreux Somaliens de vendre leur bétail à des prix élevés et de générer des revenus supplémentaires qui les aident à améliorer leurs conditions de vie compte tenu des conditions économiques difficiles.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici