La Majorité Gouvernementale : Soutien Affirmé aux Mesures pour Renforcer la Justice Sociale et Stimuler le Développement au Maroc.

0
47

La présidence de la majorité gouvernementale a tenu sa réunion ordinaire le lundi 13 novembre 2023 à Rabat, sous la présidence de M. Aziz Akhannouch, président du parti du Rassemblement national des indépendants, M. Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du parti de l’Authenticité et de la Modernité, et M. Nizar Baraka, secrétaire général du parti de l’Indépendance. L’assemblée comptait la présence des présidents des deux chambres du Parlement, des ministres, des membres des groupes parlementaires des trois partis, ainsi que la participation de M. Mohamed Joudar, secrétaire général du parti de l’Union constitutionnelle, qui soutient le gouvernement.

Au cours de cette réunion, la majorité a exprimé son soutien à la vision royale, en particulier en ce qui concerne le renforcement des capacités économiques du Maroc et la réflexion sur une nouvelle génération de projets structurels et logistiques. Elle a salué la contribution au développement de l’économie maritime et aux investissements dans les domaines de la pêche et du dessalement de l’eau de mer.

La majorité a également exprimé sa satisfaction à l’égard de la récente décision du Conseil de sécurité concernant le Sahara marocain, confirmant son soutien au gouvernement dans la défense de l’intégrité territoriale et la résistance aux défis internes et externes.

De plus, la majorité a condamné l’agression israélienne contre Gaza et a appelé à un arrêt immédiat des hostilités, ainsi qu’à la fourniture d’aide humanitaire aux Palestiniens. Elle a confirmé son soutien aux efforts déployés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en tant que président du comité de El Qods.

Dans le cadre de son engagement envers la direction royale et de la promotion de la coopération entre le gouvernement et les partis pour réaliser le développement et la justice sociale au Maroc, la majorité a exprimé son admiration pour le contenu du message royal au Premier ministre. Dans ce contexte, elle a souligné la nécessité de garantir la mise en œuvre de propositions solides qui renforcent les acquis de la famille et renforcent le rôle des femmes dans la société.

La majorité a salué l’engagement du gouvernement envers le programme royal pour la mise en œuvre des ateliers de protection sociale, et a loué la réussite de la généralisation du système d’assurance maladie et la mise en œuvre du programme de soutien social direct. Ils considèrent cela comme une étape importante vers la réalisation d’un nouveau contrat social et une base pour un avenir marocain plus avancé et uni.

En ce qui concerne le soutien financier direct au secteur du logement, la majorité a salué la décision du gouvernement, soulignant l’importance de permettre aux citoyens d’accéder à un logement décent. Ils considèrent cette mesure comme une avancée vers le renforcement de la justice sociale et la stimulation des dynamiques économiques, encourageant le soutien au secteur privé et la création d’emplois.

En conclusion, le gouvernement actuel trace une voie prometteuse vers un avenir caractérisé par la justice sociale et le développement durable pour le Maroc. En ce qui concerne l’escalade des réformes sociales et économiques, la majorité parlementaire a exprimé son appréciation du contenu du projet de loi de finances pour l’année 2024. Ce projet englobe une gamme étendue d’initiatives visant à améliorer les conditions de vie des citoyens et à renforcer les fondements sociaux de l’État.

Le projet aborde également le renforcement de la protection sociale des familles marocaines à travers des mesures sociales visant à améliorer le niveau de vie des familles. Il continue de soutenir et de développer les secteurs de l’éducation et de la santé, renforçant ainsi la base sociale de l’État.

La majorité parlementaire au Maroc a exprimé son appréciation des initiatives gouvernementales visant à réformer l’éducation publique. Cette réforme, considérée comme l’un des piliers essentiels de l’élévation sociale, de la promotion de l’égalité et des opportunités.

Les membres de la majorité ont également renouvelé leur reconnaissance envers tous les acteurs du secteur éducatif pour les efforts et les sacrifices consentis en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement. Ils ont souligné l’engagement continu du gouvernement en faveur d’un dialogue ouvert, à l’image de l’approche adoptée par le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et secondaire, et des Sports.

L’annonce a mis en lumière la décision du Premier ministre de former une commission composée des ministres de l’Éducation nationale, de l’Intégration économique et de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, ainsi que du ministre délégué chargé du Budget. 

Cette commission sera chargée de discuter des problématiques soulevées par les syndicats concernant le système éducatif de base, dans le but de le perfectionner. Cela témoigne de la volonté sincère du gouvernement de surmonter les divergences, mettant en avant la nécessité de garantir l’égalité entre toutes les catégories d’enseignants et de corriger les lacunes du système précédent datant de 2003, notamment en abandonnant le système de catégorisation qui ne stimulait pas le parcours professionnel.

La majorité a également salué l’engagement fort du gouvernement dans la voie de la réforme de l’éducation publique, considérée comme le pilier essentiel de l’amélioration des apprentissages et de l’élimination du gaspillage scolaire. Ils ont souligné l’importance de poursuivre le processus de réforme, appelant à une reprise rapide des cours et à la poursuite du dialogue avec les syndicats de l’éducation.

Enfin, la majorité a exprimé son admiration pour le rôle majeur joué par les équipes parlementaires dans les deux chambres, tant au niveau de la surveillance que de la législation. Ils ont souligné l’importance du dialogue gouvernemental et de la conformité aux mécanismes de surveillance parlementaire pour traiter efficacement les questions sociales, économiques, culturelles et environnementales, sous la sage direction de Sa Majesté Le Roi  Mohammed VI. 

La déclaration a conclu en réaffirmant l’engagement continu de la majorité à collaborer avec le gouvernement et à respecter les responsabilités de la surveillance parlementaire, conformément à la vision de développement dirigée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici