La France, ferme-t-elle la porte aux Marocains ?

0
133
European Schengen visa stamp in the passport

Un sentiment « d’humiliation » : le terme est sur toutes les lèvres. Au Maroc, les témoignages fusent sur les réseaux sociaux pour interpeller la diplomatie française face au nombre croissant de refus de demandes de visa essuyés par les ressortissants du royaume.

Près de 70 % des demandes de visas en provenance du Maroc sont rejetées par les autorités consulaires françaises. Et la colère gronde à Rabat, même et surtout chez les plus francophiles des Marocains 

Les refus se suivent et, hélas, se ressemblent. Depuis septembre 2021, des milliers de Marocains, cadres supérieurs comme simples citoyens, se voient refuser l’octroi du visa français. Et sans motifs valables.

Certaines situations sont totalement absurdes. Des Marocains dont les enfants sont aujourd’hui citoyens français ne peuvent plus leur rendre visite en France. Ce qui fait réagir le nouveau député Nupes de la neuvième circonscription des Français de l’étranger, Karim Cheikh , qui a interpellé par écrit le gouvernement Français pour lui rappeler que seuls les « citoyens maghrébins » paient ce bras de fer diplomatique entre le Maroc et la France.

La difficulté à obtenir un visa s’est accrue depuis septembre 2021, lorsque le gouvernement français a décidé de réduire de moitié le nombre de sésames accordés à l’Algérie et au Maroc, et de 30 % à la Tunisie. Cette mesure visait à faire pression sur les gouvernements des trois pays pour que ceux-ci accordent plus de laissez-passer consulaires à leurs ressortissants faisant l’objet d’une procédure d’expulsion.

Si l’ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, évoque une réduction de 50 % dans l’octroi des visas aux ressortissants maghrébins, ce taux avoisine en fait 70% pour les Marocains. En 2019, 346000 Marocains ont pu obtenir le sésame magique, alors qu’ils n’étaient que 98000 en 2020. Le Covid n’explique pas tout !

Pourquoi les autorités marocaines n’ont-elle à aucun moment esquissé la moindre contestation? Comment expliquer ce silence? Les pressions sont fortes aujourd’hui pour que le gouvernement marocain réagisse. «Avec sa politique actuelle, la France est de bâtir un nouveau mur de Berlin vers des pays qui constituent un vrai réservoir culturel et humain pour Paris. La France pourrait dans peu de temps dire adieu au Maghreb », confie amer un ancien ministre marocain. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici