La Cour d’appel d’Agadir réduit la peine dans une affaire d’exploitation sexuelle de mineurs à quatre mois.

0
60

La Cour d’appel d’Agadir a réduit la peine initiale d’un homme de soixante-dix ans reconnu coupable d’exploitation sexuelle de jeunes filles scolarisées dans la région d’Anzi près de Tiznit, passant de 8 mois à 4 mois.

La Cour d’Agadir avait initialement condamné le prévenu à huit mois de prison et à une amende de 5 000 MAD, après l’avoir reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation, notamment « incitation, encouragement et facilitation de l’exploitation d’enfants de moins de 18 ans dans des matériaux pornographiques, possession de matériel pornographique représentant des enfants, harcèlement sexuel d’un mineur, séduction d’un mineur de moins de 18 ans sans violence et agression indécente d’un mineur de moins de 18 ans sans violence ».

L’affaire a débuté lorsqu’une enquête a été lancée par les autorités d’Anzi après une plainte alléguant qu’une jeune fille de 15 ans était victime de chantage et de menaces avec des photos compromettantes par une personne inconnue.

L’enquête a conduit au principal suspect de l’affaire, un homme de soixante-dix ans de la même région, qui a été identifié comme étant à l’origine de la fuite des photos utilisées pour le chantage et les menaces contre la jeune fille victime. Des investigations supplémentaires ont révélé que le suspect exploitait sexuellement la victime de 15 ans, ainsi que cinq autres jeunes filles scolarisées.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici