Kenya : 10 morts et prise d’assaut du Parlement lors des manifestations contre les augmentations d’impôts

0
16

Des manifestations ont éclaté dans la capitale kenyane, Nairobi, et dans d’autres villes, contre un projet de loi fiscale controversé visant à augmenter les impôts dans le but de récolter 2,7 milliards de dollars. Cette augmentation d’impôts vise à réduire le déficit budgétaire, lourdement endetté, dans la mesure où les paiements d’intérêts consomment à eux seuls 37 % des recettes annuelles. Mais la législation a suscité une colère généralisée parmi les habitants confrontés au coût de la vie élevé.

Événements et développements

  • Nombre de morts et de blessés : 10 manifestants ont été tués et des dizaines blessés lors des manifestations. Les médecins ont indiqué qu’environ 50 personnes avaient été blessées par des tirs de la police et des gaz lacrymogènes.
  • Prise d’assaut du Parlement : Certaines parties du Parlement ont pris feu après que des manifestants l’ont pris d’assaut, en colère contre l’approbation du projet de loi fiscale.
  • Recours à la force : La police kenyane a fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour disperser les manifestants. Selon certaines informations, la police aurait tiré à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes, tuant deux personnes lors des manifestations de la semaine dernière.

Réactions

  • Manifestations continues : Les organisateurs ont appelé à des manifestations et à une grève générale dans tout le Kenya contre la législation fiscale.
  • Anti-Slogans : L’anti-président William Ruto est confronté à des défis majeurs entre les exigences des prêteurs internationaux tels que le Fonds monétaire international et les exigences des résidents touchés par les conditions économiques difficiles.

La situation économique

  • Le programme du président : Le président kenyan William Ruto a remporté les élections qui ont eu lieu il y a deux ans sur la base d’un programme défendant les pauvres. Mais avec les pressions économiques croissantes et les exigences de réduction du déficit, il se retrouve dans une position difficile entre répondre aux exigences des prêteurs internationaux et faire face à la colère populaire face au coût élevé de la vie.

Les répercussions de la situation

Ces événements sont susceptibles d’entraîner :

  • Tensions accrues : escalade des tensions entre le gouvernement et les citoyens, surtout si les manifestations se poursuivent et s’intensifient.
  • Impact sur la stabilité politique : Ces manifestations pourraient affecter la stabilité politique au Kenya, surtout si le gouvernement ne parvient pas à proposer des solutions répondant aux revendications des manifestants.
  • Impact économique : L’augmentation des tensions et des manifestations pourrait avoir un impact négatif sur l’économie kenyane, aggravant ainsi les défis économiques auxquels le pays est déjà confronté.
poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici