Intel cesse d’investir 25 milliards de dollars en Israël alors que la guerre à Gaza se poursuit

0
48

Intel, le fabricant américain de puces et de processeurs, a annoncé l’annulation des contrats signés avec des fournisseurs israéliens pour la fourniture des équipements et matériaux nécessaires à l’agrandissement de sa nouvelle usine en Israël, selon le journal Yedioth Ahronoth. Cette décision intervient à la lumière de l’agression israélienne continue contre la bande de Gaza, qui est entrée dans son neuvième mois.

L’expansion de l’usine Intel en Israël, annoncée en décembre 2023, devait être mise en œuvre avec un investissement de 25 milliards de dollars. Dans le cadre de l’accord avec Israël, Intel aurait reçu des incitations d’une valeur de 3,2 milliards de NIS (864,77 millions de dollars), tout en s’engageant à acheter des produits et services d’une valeur de 60 milliards de NIS (16,2 milliards de dollars) auprès de fournisseurs israéliens au cours de la prochaine décennie.

Intel exploite quatre sites de développement et de production en Israël, dont son usine Fab 28 à Kiryat Gat, qui produit la technologie Intel 7, ou puces de 10 nanomètres. L’usine (Fab 38) devait ouvrir ses portes en 2028 et fonctionner jusqu’en 2035. Intel emploie environ 12 000 personnes en Israël.

Des attentes sont également apparues en mars dernier selon lesquelles la société israélienne OBC Energy établirait une centrale électrique Intel à Kiryat Gat avec un investissement pouvant atteindre 900 millions de dollars. Le plan était de construire l’usine en 2026 pour approvisionner Intel en électricité pendant 20 ans.

Le site israélien Calcalist a rapporté que plusieurs hauts dirigeants d’Intel ont déménagé dans l’usine en construction dans l’État américain de l’Ohio, dans le cadre d’un plan américain visant à encourager les usines de fabrication de puces dans cet État.

Intel a souligné qu’Israël reste l’un des principaux sites mondiaux de production et de R&D de l’entreprise et qu’elle est engagée dans la région. Elle a noté que l’ampleur et le rythme de l’expansion de sa production dépendent de plusieurs facteurs variables, tels que la conjoncture économique, la dynamique du marché et la gestion responsable du capital. Elle ajoute que la gestion d’un projet de cette envergure nécessite habituellement des ajustements à l’échéancier.

De hauts responsables du ministère israélien des Finances, qui dirigent l’accord avec Intel, ont déclaré qu’il n’y avait aucun changement prévu dans la taille des investissements d’Intel en Israël ni dans les subventions que le gouvernement devrait transférer à l’entreprise.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici