INSTAGRAM PROPOSE UN NOUVEL AFFICHAGE CHRONOLOGIQUE (MAIS NE VEUT PAS TROP QUE VOUS L’UTILISIEZ)

0
202

La plateforme américaine déploie de nouvelles options d’affichage de contenu. Mais continue à imposer son tri algorithmique.

Sur Instagram, ce 23 mars 2022 marque le retour du fil d’actualité chronologique, abandonné en 2016 au grand dam de nombreux utilisateurs. Dans un communiqué de presse, la plateforme annonce une mise à jour de son application (sur iOS comme Android), avec l’apparition d’une nouvelle option d’affichage sobrement baptisée “Abonnements”.

Une fois activé (en cliquant sur le logo “Instagram” dans le coin supérieur gauche de l’écran), le mode “Abonnements” met “en avant les publications de toutes les personnes suivies par chaque membre de la communauté”, permettant “d’afficher à nouveau les posts (sic) par ordre chronologique, et ainsi de rattraper rapidement les posts (sic) à ne pas manquer” précise Instagram.

Le mode “Abonnements” est complété par un mode “Favoris”, qui fonctionne également par affichage chronologique, en regroupant cette fois les publications d’une liste de comptes choisis par l’utilisateur. Elle peut en compter au maximum cinquante.

Instagram impose ses algorithmes

Mais ce retour de l’affichage chronologique se fait en demi-teinte: comme le confiait Instagram à BFMTV début janvier, lors du lancement des premiers tests de cette option, cet affichage ne peut être enregistré par défaut. A chaque réouverture de l’application, l’utilisateur est ainsi soumis au tri des algorithmes d’Instagram.

Pour Instagram, sous le coup d’enquêtes aux Etats-Unis concernant ses dangers pour la santé mentale des adolescents, la mise en place d’un flux chronologique permet d’organiser une ligne de défense suggérant que des efforts sont réalisés pour limiter les effets de ses algorithmes. Ces derniers sont régulièrement critiqués pour leurs effets pervers.

En refusant de laisser le choix à l’utilisateur d’utiliser cet affichage chronologique par défaut, Instagram s’assure que dans les faits, l’immense majorité des internautes ne l’utilisent pas au quotidien et restent exposés aux contenus sélectionnés par ses algorithmes. Des systèmes conçus pour les inciter à passer le plus de temps possible sur l’application, et donc à être exposé au plus grand nombre de publicités.

Cette stratégie n’est pas sans rappeler celle de facebooke, qui appartient comme Instagram au groupe Meta. Officiellement, Facebook dispose également d’une option d’affichage chronologique, sans choix algorithmique. Une option qui, dans les faits, est dissimulée dans un obscur menu au sein des paramètres de l’application.

Interrogé par BFMTV, Facebook n’a jamais souhaité communiquer le nombre d’utilisateurs accédant à cet affichage chronologique.

Début mars, Twitter avait également fait évoluer son fonctionnement pour imposer le tri algorithmique par défaut sur son application, aux dépens du fil chronologique. Face aux nombreuses critiques des utilisateurs, l’entreprise a finalement fait machine arrière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici