Industrie automobile : Le Maroc consolide son intérêt pour les entreprises japonaises

0
231
This photo taken on November 27, 2019 shows employees working on an assembly line at the third auto plant of Dongfeng Honda in Wuhan in China's central Hubei province. (Photo by STR / AFP) / China OUT

Le fabricant japonais de fils électriques et de câbles à fibres optiques Sumitomo Electric Industries va transférer la production de faisceaux de câbles automobiles vers la Roumanie et le Maroc depuis l’Ukraine suite à l’invasion russe, ont rapporté les médias japonais.

Sumitomo ajoutera des lignes de production dans les usines roumaine et marocaine, après avoir suspendu les opérations de son usine dans l’ouest de l’Ukraine à la fin du mois dernier, a rapporté lundi le journal financier japonais Nikkei.

Le coût du transfert de la production est estimé à plus de 10 milliards de yens (84 millions de dollars/75 millions d’euros), et le constructeur automobile Volkswagen pourrait couvrir une partie des dépenses, a ajouté le journal.

Sumitomo Electric a été fondée en 1897 et opère dans cinq domaines d’activité : l’automobile, l’information et les communications, l’électronique, l’environnement et l’énergie, et les matériaux industriels et se développe dans deux autres domaines : les sciences de la vie et les matériaux et ressources. Elle compte plus de 400 filiales et plus de 280 000 employés dans plus de 30 pays.

En Roumanie, la société possède des usines à Caransebes, Drobeta Turnu Severin et Targu Jiu, selon son site Internet.

L’arrivée prochaine de Sumitomo Electric renforce la présence des entreprises japonaises dans le royaume. Les sociétés japonaises Yazaki, qui fabrique des composants automobiles, et Sumitomo Electric Industries avaient installé quatre usines au Maroc pour un investissement de 103 millions de dollars. Ces usines créeront 8300 emplois et soutiendront l’industrie automobile marocaine.

Selon les termes de l’accord scellé, Yazaki s’est engagé à investir 52,2 millions de dollars pour l’expansion de ses activités au Maroc grâce à la création de trois nouvelles usines à Tanger, Kénitra et Meknès, pour employer un total de 6300 travailleurs qualifiés.

De son côté, Sumitomo, leader des systèmes de câblage, lancera sa 5ème usine à Casablanca pour répondre aux besoins de ses clients locaux et internationaux. Le groupe japonais investira plus de 51 millions de dollars dans la nouvelle unité industrielle pour créer 2000 emplois.

Le groupe Yazaki est présent au Maroc depuis 2000. Il dispose d’une usine à Tanger employant 4650 personnes, deux à Kénitra employant 4200 ouvriers et une quatrième à Meknès employant 4000 personnes. Son chiffre d’affaires au Maroc dépasse annuellement 586 millions de dollars.

La Sumitomo Corporation est présente au Maroc depuis 2001. Elle compte trois filiales : Sews MFZ, SEBN et Sews Cabind. Avec 25 000 emplois créés, ce groupe est le 1er employeur au Maroc. Sa société Couds Cabind emploie plus de 6300 ouvriers dans ses 4 unités de production, dont 2 à Ain Harrouda, 1 à Casablanca et une autre à Berrechid.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici