En une semaine… la France bouge de droite à gauche

0
12

Le premier tour et l’avancée de la droite :

  • Résultats du premier tour : Le 30 juin, le parti d’extrême droite Rassemblement national recueille 33 % des voix, prenant ainsi la tête du scrutin. En revanche, la coalition de gauche, le Front National Populaire, a obtenu 28 % et la coalition de centre-droit « Ensemble pour la République », dirigée par le président Emmanuel Macron, a obtenu 20 %.

Mouvements de panique et politiques :

  • Réactions : Les jours qui ont suivi le premier tour ont été marqués par un état de panique en France, craignant l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite.
  • Réponse rapide : Les forces politiques ont réagi rapidement, surmontant leurs divisions et concluant des accords pour empêcher le maintien de la suprématie de l’extrême droite. Plus de 200 candidats de gauche et le président Macron se sont retirés des circonscriptions qui allaient voir s’affronter 3 candidats pour renforcer la fortune de leurs collègues face au Rassemblement National.

Déplacement brusque vers la gauche :

  • Résultats du second tour : Les résultats préliminaires du second tour ont montré l’avancée de la coalition de gauche à la première place, le camp du centre-droit à la deuxième place, et un recul significatif de l’extrême droite à la troisième place.
  • Sièges attendus : L’Alliance de gauche devrait obtenir entre 172 et 215 sièges, l’alliance Macron entre 150 et 180 sièges, et le Rassemblement national entre 120 et 152 sièges.

Réactions et déclarations :

  • L’extrême droite : La colère était généralisée dans les rangs de l’extrême droite, Jordan Bardella décrivant la coalition des partis qui s’opposent à eux comme une « coalition de la honte ». Bardella a souligné que le Rassemblement national reste « la seule alternative ».
  • Gauche et Centre : En revanche, la joie était grande dans les rassemblements des partisans de l’Alliance des gauches, puisque le leader de la « France fière » Jean-Luc Mélenchon a appelé Macron à s’avouer vaincu.

Macron et sa position :

  • Réponses de Macron : Les cercles proches de Macron appellent à la prudence dans l’analyse des résultats des élections. La présidence française a confirmé que Macron analyse les résultats et attendra que le tableau soit clair avant de prendre les décisions nécessaires. La Présidence a déclaré que le Président respecterait le choix du peuple français comme garant des institutions.
poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici