Du jamais-vu: Un ver vivant découvert dans le cerveau d’une Australienne

0
154
Photo Twitter @policyscoop
Photo Twitter @policyscoop

Le ver rond de huit centimètres a été extrait « vivant et se tortillant » du cerveau de la femme

Un ver rond, qui parasite généralement les serpents, a été découvert pour la première fois sur un être humain, une Australienne de 64 ans. Le parasite a été extrait « vivant et se tortillant », ont annoncé mardi des médecins australiens. Une « lésion atypique nécessitant une opération » a été découverte grâce à un examen IRM, dans la partie frontale du cerveau de la sexagénaire, qui souffrait de pertes de mémoire.

Le ver rond de huit centimètres, un Ophidascaris robertsi, parasite habituellement les kangourous et les pythons d’Australie mais n’avait encore jamais été détecté sur un être humain. « Il s’agit du tout premier cas humain d’Ophidascaris décrit dans le monde », a déclaré le docteur Sanjaya Senanayake, spécialiste des maladies infectieuses. « À notre connaissance, c’est également le premier cas impliquant le cerveau d’une espèce de mammifère, humaine ou autre », a-t-il précisé.

La patiente a probablement été parasitée par des plantes ou des herbes comestibles, comme la Tétragone cornue, qu’elle utilisait en cuisine, qu’elle avait l’habitude de ramasser sur les bords du lac situé près de son domicile, où les pythons sont nombreux. Les médecins pensent que le ver est passé dans son organisme via les excréments d’un serpent présent sur les plantes ingérées.

Après avoir été opérée du cerveau, la patiente australienne a dû être traitée pour éliminer les potentielles larves susceptibles d’avoir élu domicile dans son organisme. « Il est probable que d’autres cas soient identifiés à l’avenir », a fait savoir le Dr Senanayake.

Agences

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici