Découvertes archéologiques majeures à Chellah : Un nouveau chapitre de l’histoire marocaine dévoilé.

0
65

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a annoncé, vendredi 03 Novembre à Rabat, d’importantes découvertes archéologiques sur le site historique de Chellah. Cela s’est fait lors d’une réunion consacrée à la présentation des résultats préliminaires des recherches archéologiques menées en dehors des murs mérinides.

Les fouilles et les investigations ont été menées par l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine dans le cadre du projet de recherche archéologique sur le site de Chellah, lancé par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication en avril 2023.

L’objectif de ces recherches dans la région située à l’Est et au Sud-Est des murs de Chellah était de mieux comprendre l’étendue et les limites de la ville maure-romaine de Sala, ainsi que son système de défense et d’identifier le port de l’ancienne ville.

Après des opérations de débroussaillage et de nettoyage des débris de bâtiments modernes, les fouilles et les investigations menées dans quatre zones ont permis d’obtenir des résultats fructueux et des découvertes importantes et inattendues.

Dans la première zone, située à l’Est des murs de Chellah, des travaux de nettoyage ont révélé une partie du mur, située à environ 130 mètres à l’Est des murs mérinides, qui s’étend sur plus de cinquante mètres parallèlement à la route de Robinson. À côté de ce mur, des murs en terre ont été identifiés, bien préservés mais pas entièrement dégagés.

Dans la deuxième zone, à l’Ouest de l’enceinte antique, des vestiges importants ont été découverts, appartenant à un grand bain public construit au début du deuxième siècle après J.-C. En plus de cela, une statue acéphale grandeur nature, probablement représentant l’une des divinités romaines, a été mise au jour. Il s’agit de la première découverte de ce genre au Maroc depuis les années 60 du siècle dernier.

Quant à la troisième zone, une nécropole maure-romaine a été identifiée grâce à la découverte d’une tombe de type « columbarium », la première de ce genre trouvée jusqu’à présent dans la région de Sala.

En ce qui concerne la quatrième zone, le quartier du port, divers vestiges ont été découverts à une profondeur significative, témoignant de l’existence d’un quartier résidentiel s’étendant, selon les premières estimations, sur environ 230 mètres du nord au sud.

Lors de cet événement marqué par la présence de M. André Azoulay, conseiller de Sa Majesté le Roi, ainsi que d’autres personnalités marocaines et étrangères éminentes, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a souligné que ces découvertes revêtent une importance historique, scientifique, économique et touristique majeure pour la ville de Rabat. Il a également noté que ces découvertes offrent un nouveau chapitre de l’histoire marocaine à explorer pour approfondir nos connaissances dans ce domaine.

Bensaid a souligné que le ministère mettra à la disposition des équipes de recherche toutes les ressources nécessaires et allouera un budget pour les recherches archéologiques afin de poursuivre les fouilles, soulignant que ces recherches permettront également de découvrir et de mettre en valeur la richesse de ce site archéologique.

Le directeur de l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, Abdeljalil Bouzouggar, a qualifié ces fouilles d’exceptionnelles, soulignant qu’une équipe de chercheurs marocains a été mobilisée tout au long des recherches, ce qui a permis de découvrir de nouveaux bâtiments et éléments. Il a également souligné que l’une des découvertes les plus importantes sur ce site est le port de la cité maure-romaine, ce qui revêt une grande importance non seulement pour l’histoire marocaine, mais aussi pour l’histoire de la Méditerranée.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici