Chronologie de la montée de l’extrême droite en France

0
17

1972 :
Le Front national est fondé par l’ancien militaire Jean-Marie Le Pen. Le parti est composé d’anciens combattants de la guerre d’Algérie et de collaborateurs français du gouvernement de Vichy.

1974 :
Le Pen se présente à la présidentielle mais obtient moins de 1 % des voix. Deux ans plus tard, son domicile parisien est attaqué par une bombe dont les auteurs sont inconnus.

1981 :
Le Pen ne parvient pas à réunir suffisamment de chiffres pour soutenir sa candidature aux élections présidentielles, remportées par le gauchiste François Mitterrand. Le parti commence progressivement à attirer de nouveaux partisans.

1986 :
Le parti remporte ses premiers sièges au Parlement français, connu sous le nom d’Assemblée nationale.

1987 :
Le Pen fait des commentaires désobligeants à l’égard des homosexuels vivant avec le VIH et suscite l’indignation avec des insultes racistes et antisémites, le mettant en difficulté judiciaire mais bénéficiant toujours du soutien d’une partie de l’électorat.

1988 :
Le Pen obtient 14,4 % des voix aux élections présidentielles et l’année suivante, le parti du Front national remporte plus de 10 % des voix aux élections européennes et commence à se concentrer sur l’islam et l’hostilité envers les immigrés musulmans.

1995 :
Le Front National remporte trois conseils municipaux dans le sud de la France, signe de sa popularité croissante.

2002 :
Le Pen obtient 16,86 % des voix à l’élection présidentielle, ce qui lui permet de se présenter au second tour contre Jacques Chirac, qui remporte plus de 80 % des voix au second tour.

2008 :
Un tribunal condamne Le Pen à trois mois de prison avec sursis et à une amende de dix mille euros pour avoir déclaré que l’occupation nazie de la France « n’était pas largement inhumaine ».

2011 :
Marine Le Pen, fille de Jean-Marie Le Pen, devient la nouvelle dirigeante du Front National.

2012 :
Marine Le Pen s’est présentée à sa première élection présidentielle, mais n’a pas réussi à l’emporter.

2014 :
Le Front National obtient des résultats exceptionnels aux élections municipales et se classe premier aux élections au Parlement européen.

2015 :
Jean-Marie Le Pen est suspendu du parti après avoir qualifié l’Holocauste nazi de « détail » de la Seconde Guerre mondiale. La même année, sa fille l’expulse du parti.

2017 :
Marine Le Pen se présente à nouveau à la présidentielle, mais perd face à Emmanuel Macron. Le parti a ensuite été rebaptisé Rassemblement national.

2022 :
Jordan Bardella est choisi comme nouveau président du Parti du Rassemblement National.

Juin 2024 :
Bardella mène le parti aux élections au Parlement européen, battant le parti de Macron, incitant le président à convoquer des élections législatives anticipées. A noter que Bardella est le candidat du Parti du Rassemblement National au poste de Premier ministre en cas de victoire aux élections.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici