Christophe Lecourtier: Le Maroc et la France ont « beaucoup à faire ensemble » en Afrique.

0
26

L’ambassadeur de France au Maroc, Christophe Lecourtier, a déclaré vendredi à Casablanca que grâce aux excellentes relations établies par le Maroc avec les pays africains, en particulier avec les pays côtiers et de l’Ouest de l’Afrique, le Maroc et la France ont « de nombreuses choses à accomplir ensemble » sur ce continent.

S’exprimant lors d’une réunion-débat sur les relations franco-marocaines à la Faculté de droit, d’économie et de sciences sociales d’Ain Sebaa (Casablanca), l’ambassadeur français a souligné que les relations du Maroc, les plus anciennes et les plus stables avec les pays africains, font du Royaume « le pays le mieux perçu dans la région côtière ».

À partir de ce constat, le diplomate français a affirmé que « nous pouvons travailler ensemble pour renforcer notre solidarité et notre destin commun face à nos concurrents ».

Dans ce contexte, M. Lecourtier a mentionné que les relations entre l’Europe et l’Afrique passent nécessairement par le Maghreb, la région côtière et l’Ouest de l’Afrique, soulignant que cette réalité est conforme à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a fait de l’ancrage du Maroc en Afrique l’une des principales orientations de la politique étrangère du Royaume.

L’ambassadeur français a souligné la volonté de la France de renforcer son partenariat avec le Maroc, précisant que son pays « a la capacité d’être un allié et un partenaire utile, sans exclusivité ni monopolisation », et expliquant que « le Maroc a le droit de voir la France autour de la table, avec la volonté que nous avons également de reconstruire cet ordre du jour très ambitieux ».

Il a ajouté que « cela signifie que nous pouvons nous élever au niveau de ce rôle que vous souhaitez nous voir jouer en tant que l’un des principaux partenaires pour les vingt prochaines années. Cela signifie que nous sommes capables de mobiliser des ressources financières, de l’expertise, des investissements et de la recherche ».

En mettant l’accent sur la nécessité d’une bonne formation pour accompagner ce partenariat, et en s’appuyant sur la position centrale du Maroc « qui joue un rôle central dans cette région de prospérité partagée », l’ambassadeur a souligné que la clé du succès réside dans la formation de milliers de jeunes Marocains et Européens, ainsi que du Sahel, à des niveaux supérieurs ou moyens, facilitant ainsi la mobilité, ce qui conduira à un partenariat gagnant-gagnant.

Dans ce domaine, a ajouté le diplomate français, « le Maroc et la France peuvent faire du Royaume un espace où les Marocains, les Français, les Africains du Sahel et les Européens viennent se former ».

Il convient de noter que cette réunion a été organisée par la fondation (Links), présidée par l’ancien ministre et ancien ambassadeur du Maroc en France, M. Mohamed Berrada.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici