Bovins importés du Brésil : le Maroc n’a détecté aucun cas de la vache folle

0
101

Tous les animaux vivants importés sont soumis à un contrôle strict avant d’entrer au Maroc.

Le Maroc a importé des bovins d’Amérique latine pour répondre au besoin et à la hausse des prix de la viande. En même temps, le Brésil a signalé un cas de vache folle, mais le lot importé par le Maroc n’est pas infecté, selon l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

Le premier lot de veaux importés du Brésil et de l’Uruguay a été abattu le 15 février dans un abattoir à Béni Mellal, en présence de représentants de l’entreprise importatrice, de l’ONSSA et de la division des affaires économiques et de la coordination de la région. L’ONSSA a confirmé que seuls les animaux sains sont autorisés à entrer sur le territoire national en réponse aux suspicions de cas de vache folle au Brésil, a communiqué Média24.

D’après la même source, et avant d’entrer sur le territoire national, tous les animaux vivants importés sont soumis à un contrôle strict au niveau des postes d’inspection frontaliers, y compris un contrôle physique et documentaire ainsi qu’un contrôle d’identité. Les animaux sains sont autorisés à entrer sur le territoire et sont mis en quarantaine dans des étables lazarets agréées par l’ONSSA. Pendant la période de quarantaine, les animaux sont soumis au contrôle d’un vétérinaire sanitaire et d’une commission relevant du service vétérinaire de l’ONSSA. Un certificat sanitaire d’admission est délivré en cas de conformité.

MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici