Baitas souligne devant des diplomates accrédités à Rabat les réformes engagées par le Royaume

0
227

Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a passé en revue, lundi à Rabat, devant des ambassadeurs et des représentants de missions diplomatiques au Maroc, les réformes engagées par le Royaume ces dernières années, notamment après l’adoption de la constitution de 2011.

Dans une allocution lors d’une rencontre organisée par la Fondation Diplomatique, M. Baitas a souligné que les réformes constitutionnelles, politiques et en matière des droits de l’Homme lancées depuis l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Trône, notamment avec l’adoption de la constitution de 2011, ont permis au Maroc de faire montre de résilience face à divers défis et de les surmonter d’une manière singulière.

Il a souligné à cet égard que la Constitution de 2011, après une première phase de réformes dans le domaine des droits de l’Homme en particulier avec l’Instance Équité et Réconciliation, s’est accompagnée d’un ensemble de réformes institutionnelles, notamment l’élargissement du rôle du Parlement et la consécration des principes démocratiques. La Loi fondamentale, avec ses ramifications politiques, juridiques et identitaires, constitue une base solide pour réussir les réformes économiques et sociales, a-t-il dit.

M. Baitas a ajouté que les élections de 2021, qui ont connu une participation record, notamment dans les provinces du sud, sont un indicateur important de l’importance des urnes dans la prise de la décision politique, notant que le « grand retour » des citoyens aux urnes est la preuve du niveau de consolidation de la démocratie nationale.

Et de relever que ces élections ont été saluées à l’international vu le climat de transparence dans lequel elles ont été organisées et leurs résultats en faveur d’une majorité de trois grands partis politiques, dans le respect du principe de l’alternance politique.

D’autre part, le ministre a affirmé que le gouvernement œuvre à consolider l’Etat social en approuvant un ensemble de réformes, notamment la mise en œuvre de l’initiative royale consistant en la généralisation de la protection sociale.

Dans ce sillage, M. Baitas a cité plusieurs chantiers que le gouvernement met en œuvre dans le cadre de son programme 2021-2026: le lancement du chantier de la protection sociale en 2021 et son achèvement en 2022, la généralisation de la couverture médicale d’ici 2023, l’approbation des allocation pour les enfants vers la fin 2024 et l’élargissement de la base des adhérents aux systèmes de retraite en 2025, entre autres.

Par ailleurs, il a fait état de la préparation d’une réforme profonde du système d’éducation, notant que pour la première fois, le programme gouvernemental au Maroc est chiffré dans le cadre de son engagement devant le Parlement.

La réforme du système d’éducation, a-t-il poursuivi, comprendra notamment le renforcement des ressources humaines, l’augmentation des budgets alloués au secteur, la révision des programmes éducatifs et l’élargissement de l’offre.

Le ministre a également souligné l’importance de réformer le secteur de la santé en vue de disposer de systèmes de santé capables de remédier aux différents lacunes actuelles, d’autant plus que le monde s’attend à plusieurs défis sanitaires dans l’avenir.

Sur un autre registre, M. Baitas a assuré que le gouvernement porte une attention particulière à la société civile, qui occupe une place importante dans la constitution de 2011, notant que le gouvernement vise à renforcer sa présence et ses capacités.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres organisées par la Fondation diplomatique, dans le cadre de son programme international « Forum diplomatique ».

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici