AUTOMOBILE: LE MARCHÉ EUROPÉEN A POURSUIVI SA CROISSANCE EN SEPTEMBRE

0
56

Plus de 861.000 véhicules ont été immatriculés dans l’Union européenne le mois dernier. 

Les immatriculations de voitures neuves dans l’Union européenne ont connu en septembre leur 14e mois consécutif de croissance, sans toutefois encore rattraper leur niveau d’avant la crise sanitaire, selon des statistiques du secteur publiées vendredi. Au total, 861.062 voitures particulières ont été immatriculées pour la première fois le mois dernier dans les pays de l’UE, une hausse de 9,2% sur un an, a précisé l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) dans un communiqué.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le marché a crû « de façon substantielle » (16,9%), totalisant huit millions d’unités, selon l’ACEA qui a néanmoins souligné qu’il était encore loin des 10 millions d’il y a quatre ans, avant le Covid-19 qui a désorganisé les chaînes d’approvisionnement, notamment les semi-conducteurs.

Cette tendance sur neuf mois a été tirée par les plus grands marchés nationaux, comme l’Allemagne (+14,5%), la France (+15,9%), l’Italie (+20,5%) et l’Espagne (+18,5%).

Le groupe allemand Volkswagen a conforté sa première place européenne pendant la même période, à 26,2% de part de marché, voyant ses immatriculations progresser de 21,7% par rapport aux trois premiers trimestres de 2022, grâce en particulier aux marques Skoda et Audi dont les ventes ont crû de plus d’un quart.

Dans le même temps, son rival franco-italo-américain Stellantis a perdu deux points de parts de marché à 18,4%, la croissance de ses immatriculations (+5,5%) étant inférieure à la tendance générale. Deux marques ont même évolué dans le rouge, Fiat (-1,8%) et Citroën (-1,5%).

A 10,8% de part de marché sur neuf mois (+0,3 point) grâce à des immatriculations en hausse de 20,8%, le groupe Renault reste troisième du podium. Suivent deux groupes asiatiques: le sud-coréen Hyundai (avec Kia) qui détient 8,5% du marché européen depuis début 2023, devant le japonais Toyota (avec Lexus), à 6,9%. Les deux spécialistes allemands du haut de gamme, BMW (6,6%) et Mercedes-Benz (5,5%) les suivent.

Dans le bas du tableau, à noter le dynamisme du spécialiste américain de l’électrique Tesla, qui double sa part de marché à 2,6% des immatriculations européennes sur neuf mois. En nombre de véhicules écoulés, cela représente une croissance de 131,2% d’une année sur l’autre. Les véhicules 100% électriques ont atteint 14,8% de part de marché en septembre, une légère augmentation (+0,7 point) sur un an mais un décrochage par rapport aux 21% d’août. Ils ont toutefois surpassé les diesel pour la troisième fois cette année, selon l’ACEA.

AFP & AGENCES

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici