Amzmiz : Des manifestations s’intensifient face à la détresse des victimes du séisme d’Al-Hawz, réclamant des améliorations pour le logement et les soins de santé.

0
58

Amzmiz, continue d’être le théâtre de manifestations croissantes en réponse à la souffrance des résidents touchés par le séisme d’Al-Haouz. Les commerçants et les artisans ont observé une grève le lundi, tandis qu’une nouvelle manifestation populaire est prévue pour aujourd’hui. Les protestations sont la conséquence de la gestion déficiente de l’aide aux sinistrés et des conditions de vie difficiles dans les tentes, aggravés par les récentes précipitations.

Mohammed Belhassan, coordinateur de la Coordination des Sinistrés du Séisme d’Amzmiz, a souligné que la fermeture totale des services commerciaux et artisanaux fait partie d’une série de protestations, avec une nouvelle marche prévue pour le mardi, partant de l’est d’Amzmiz et se dirigeant vers la préfecture à l’ouest. Ces actions font suite aux manifestations de la semaine précédente.

Belhassan a exprimé son agacement face au retard dans la mise en œuvre des décisions de Sa Majesté Le Roi , en raison des dysfonctionnements majeurs dans la gestion locale. Les conditions de vie dans les camps sont qualifiées de catastrophiques, avec des logements inadéquats, des pénuries de services essentiels et un manque de fourniture d’électricité dans certaines tentes, ce qui complique encore la situation des résidents. Belhassan a déclaré : « Parmi 300 tentes, abritant 300 familles, nous ne trouvons que 4 installations sanitaires, ce qui est loin de répondre aux besoins humains. De plus, il y a une pénurie de points de distribution d’eau potable, et en raison des pluies de montagne, les habitants souffrent particulièrement après les averses. Cela s’ajoute à un manque de services de santé, y compris l’absence de médecins et de médicaments, et nous avons besoin d’un hôpital de campagne. »

Le porte-parole de la Coordination des Sinistrés du Séisme a également évoqué les défis en matière d’éducation dans les tentes, où les enseignants et les élèves sont confrontés à des conditions inadaptées. Il a noté que jusqu’à présent, aucune mesure n’a été prise pour sécuriser les habitations en danger après le séisme, ce qui constitue un risque pour les passants et les enfants.

En ce qui concerne l’avenir des protestations à Amzmiz, le porte-parole de la coordination des sinistrés du séisme a déclaré que si les demandes ne sont pas satisfaites après la manifestation de mardi, le mouvement de protestation se poursuivra avec une prolongation de la grève des magasins et l’organisation de manifestations pour atteindre l’objectif de mise en œuvre rapide des ordres royaux concernant la reconstruction, le logement et le soutien aux habitants sinistrés.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici