Amnesty International demande que Shell soit tenue responsable des graves violations des droits humains commises dans le delta du Niger

0
23

Amnesty International a demandé que Shell soit tenue responsable des violations flagrantes des droits humains commises dans le delta du Niger, au Nigeria, avant de lui permettre d’y vendre ses activités. Cet appel intervient alors que l’Autorité nigériane de régulation de l’industrie pétrolière annonce qu’elle est prête à approuver les ventes aux compagnies pétrolières qui souhaitent vendre leurs activités dans le pays.

Issa Sanusi, directeur d’Amnesty International Nigeria, a exprimé la nécessité de tenir Shell pleinement responsable des violations qu’elle a commises dans le delta du Niger, notamment des marées noires qui ont pollué l’environnement, l’eau potable, les terres agricoles et la pêche, et leur impact sur la vie des populations locales. personnes.

Amnesty International a souligné l’importance de ne pas permettre à Shell d’aggraver les dégâts en laissant encore plus de dégâts derrière elle, et a exhorté à garantir la protection des droits humains lors de toute vente impliquant l’entreprise.

Cet appel s’inscrit dans le contexte des efforts de l’organisation pour encourager l’élimination progressive des combustibles fossiles et une transition juste vers les sources d’énergie renouvelables.

Shell devrait accepter de vendre la société nigériane Shell Petroleum Development Company à un consortium comprenant quatre sociétés d’exploration et de production au Nigeria, dans le cadre d’un accord d’une valeur de 2,4 milliards de dollars. L’Autorité nigériane de régulation de l’industrie pétrolière s’est déclarée prête à approuver rapidement la vente des activités des principales compagnies pétrolières dans le pays.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici